Initiative développement durable : quand les femmes chefs d’entreprise s’en mêle

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

On ne s’endort pas dans la Loire ! Laurence Magaud a créé bio-accessible.com il y a un an ; Isabelle Rancon, quant à elle, essaie de maintenir son emploi et celui de 2 autres personnes chez LRC. De la rencontre de ces deux femmes est née une idée : la vente de produits artisanaux, fabriqués à Saint Etienne à partir de matériaux recyclés.

Histoire d’une rencontre entre deux femmes engagées
Quand Isabelle Rancon contacte Laurence Magaud, au début du printemps, c’est pour lui proposer des sacs en coton enduit, pour trier les produits à recycler. Isabelle explique : “Nous sommes 3 jeunes femmes qui cherchons à maintenir nos emplois en trouvant de nouveaux débouchés : nous travaillions jusqu’ici pour une grande société de produits de contention dans le médical, qui a délocalisé sa production dans les pays de l’Est.” Elle précise : “Nous étions encore 15 personnes fin 2009, nous essayons de sauver l’entreprise en proposant de nouveaux produits”.

L’idée séduit Laurence : participer au maintien d’emplois locaux, c’est une pierre supplémentaire à l’édifice du développement durable. Mais le coton enduit ne correspond pas à l’esprit bio et écologique de bio-accessible.com. Elle suggère à Isabelle de se rapprocher des enseignistes et centres d’exposition, qui ont souvent des enseignes en bâche PVC, qui finissent à la benne.

Elle revient vers elle quelques mois plus tard, avec de jolies choses à proposer, toutes fabriquées artisanalement à l’atelier de Saint-Etienne : des tabliers enfants, des sacs fourre-tout : ce sont des pièces uniques ou limitées, que bio-accessible.com va proposer de découvrir dans le cadre d’une vente privée, organisée du 20 septembre au 30 septembre.

Un événement exceptionnel autour du développement durable

La vente organisée sur bio-accessible.com du 20 au 30 septembre est une belle illustration d’initiative autour du développement durable. En effet, il faut le rappeler, le développement durable repose sur trois piliers : l’environnement, mais également le social et l’économique. C’est sur ces trois piliers que repose le partenariat qui a amené à l’organisation de cette vente privée : des produits à base de matériaux recyclés, fabriqués localement, avec pour objectif de maintenir des emplois.

La valorisation de matériaux de récupération : recyclage ou “Upcycling”

Le recyclage, c’est le principe de réutiliser plutôt que de jeter. Le “Upcycling”, c’est l’art de faire du recyclage amélioré : transformer des matériaux recyclés en jolis objets.

C’est l’idée née de la rencontre entre Isabelle, de LRC, et Laurence, de bio-accessible.com.
Cela a abouti à un beau résultat : des bâches PVC transformées en tabliers enfants, sets peinture ou sacs fourre-tout, tous fabriqués artisanalement à Saint-Etienne ! Et pour les faire découvrir, une remise de 30% est proposée pour cette première vente : il suffit de s’inscrire sur le site bio-accessible.com.

Bio-accessible.com, rendre le bio accessible à tous

Engagée depuis longtemps dans le développement durable à titre personnel, Laurence a décidé d’en faire son activité professionnelle, en créant bio-accessible.com il y a un an.
L’objectif est de faire découvrir plus largement les produits bio et écologiques : lever le frein du prix d’une part, et informer et sensibiliser sur les enjeux du développement durable, via le blog et ma e-communication.

A travers bio-accessible, elle a ainsi contribué à faire connaître de nombreuses TPE et PME, Rhône-alpines et françaises, en communiquant pour elles autour de leurs produits et de leur engagement.

Pour en profiter, c’est simple : il suffit de se rendre sur www.bio-accessible.com et de s’inscrire. De plus, en parrainant ses amis pour leur faire découvrir le site, on gagne des bons de parrainage : 5 euros par filleul, à utiliser en bon de réduction, ou au profit d’un projet soutenu par bio-accessible.com, autour de la sauvegarde de la planète ou la protection de l’enfance.

LRC, un atelier stéphanois de broderie et de confection en sursis à Saint-Etienne.

Créé il y a une vingtaine d’années par Louise Rancon, l’entreprise comptait encore 15 salariés fin 2009. A la suite de la délocalisation de la production de son principal donneur d’ordre dans les pays de l’Est, LRC a dû licencier, et cherche de nouveaux débouchés, à travers ses propres créations de broderie et de confection.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »